Aller au contenu principal
Agir pour le coeur des femmes

Agir pour le cœur des femmes : un bus dans les quartiers

Les maladies cardio-vasculaires ne sont plus aujourd’hui des maladies réservées aux hommes. Avec plus de 75 000 décès par an en France, elles sont la première cause de décès chez les femmes, une réalité qui reste encore trop méconnue. Les signaux d’alerte diffèrent de ceux des hommes causant des retards de diagnostic et de prise en charge.

Pourtant, les femmes meurent 6 fois plus d’une maladie cardio-vasculaire que d’un cancer du sein.  Elles sont insuffisamment dépistées et suivies alors que leur vie hormonale nécessite une attention soutenue aux trois phases clés : première contraception ou son renouvellement, grossesse et ménopause.

A compter du 29 septembre prochain, "Agir pour le cœur des femmes" lancera sur les routes les "bus du cœur", qui sillonneront les régions pour dépister les femmes précaires au plus près de chez elles (infirmiers et autres professionnels volontaires sont bienvenus !). Parce qu’elles manquent d’information et n’ont pas accès à certains professionnels de santé (cardiologues, gynécologues...), elles sont généralement sous-dépistées, sous-traitées, insuffisamment suivies et à très haut risque de récidive et de mortalité après un 1er accident cardiaque, il faut aller à leur rencontre.

 

A propos du fonds de dotation Agir pour le cœur des femmes

Pour mobiliser sur l’urgence de combattre les maladies cardio-vasculaires chez les femmes, le Pr Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHU de Lille et Thierry Drilhon, dirigeant d’entreprises et Président de la Chambre de Commerce Franco-Britannique, créent le fonds de dotation « Agir pour le cœur des femmes », avec l’objectif de sauver 10 000 vies à 5 ans à travers 4 missions prioritaires :

  1. Alerter et mobiliser toutes les énergies pour l'éducation des femmes sur leur santé cardio-vasculaire à toutes les « phases clés » de leur vie hormonale : contraception, grossesse et péri-ménopause.
  2. Accélérer la prévention active en donnant accès à toutes les femmes au dépistage et aux soins cardio-vasculaires en associant l’ensemble de l’écosystème de santé.
  3. Former, éduquer et associer l’ensemble des professionnels de santé en leur donnant les moyens nécessaires pour une prévention performante transgénérationnelle.
  4. Stimuler et accélérer la recherche médicale ciblée sur les spécificités des maladies cardio-vasculaires chez la femme.

 

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET